sponsors & partenaires
https://www.facebook.com/pages/LART-trose-20-ans/749633448418562

  
Mot de passe perdu
S'inscrire
   sponsors & partenaires
http://www.facebook.com/pages/LART-trose-20-ans/749633448418562

Dans l'annuaire...

Maïssane Narjis vous accueille dans son univers de la danse orientale. Professionnelle de l'enseignement et du spectacle Maïssane vous propose : des ...

Elle obtient son D.E en 2012 et suit pendant 2 ans une nouvelle formation professionnelle complète (danse contemporaine, classique, anatomie app...

La compagnie F.K est une branche d'Odyssée Art, qui est exclusivement dédiée à la danse, au théâtre contemporain et la performance. Plus de vingt s...

Bernard Menaut : Danseur, chorégraphe, enseignant en Danse Contemporaine diplômé d’Etat. Il s’est formé avec les techniques de danse contemporaine, ...

Sa vocation est d’être le réseau de la danse reconnu des spectateurs comme des professionnels. Il cherche à être le plus étendu en impliquant tous le...

Les éditions L’Entretemps ont été créées en 1997 par Christophe Bara et Philippe Grand. Il s’agissait de développer des projets, des méthodes et des s...



la danse.com


La Demeure du Chaos - Un combat pour la liberté d'expression

Ce film est le miroir tragique d’une société malade, qui demande avec froideur de détruire des milliers d’oeuvres d’art…
Ce film nous explique qu’en France, l’oeuvre d’art n’a aucun droit d’exister de manière autonome sur l’espace public. Elle doit se conformer au plan local d’urbanisme.
On enlève donc à l’oeuvre d’art tout ce qui la distingue de l’urbanisme : sa singularité, l’empreinte de son auteur, ses signes distinctifs, sa forme, son médium, son sujet,son âme.
Ce film restitue l’écriture engagée du réalisateur Etienne Perrone ; il porte la voix des 108 000 signataires pour défendre la liberté d’opinion en France où les critères d’une société démocratique s’estompent peu à peu.
Thierry Ehrmann

Réalisation : Etienne Perrone sur un synopsis judiciaire de Thierry Ehrmann
PROD Musée l’OrgAne - avec l’aimable autorisation du Musée des Beaux-Arts de Lyon